INCA-ETHNO meets BAROQUE MUSIC: Méditative, impulsive, expressive

Le trio AKA PACHA vous offre une expérience musicale qui est osée, mais néanmoins réussie selon nous: la rencontre entre un style classique des indiens andins et un style européen, fait d’éléments baroques et contemporains. Il en résulte une musique méditative, impulsive et expressive, plaisant de plus en plus, au fur et à mesure des écoutes, une musique qui traverse l’espace et le temps.

Au milieu des années ’80 les groupes, Ruphay et Wayra Kuna, firent une tournée avec la chanteuse Luzmila Carpio sous le thème "Sacré, les Andes".

D’une façon rituelle, solennelle et authentique, ils présentèrent devant un public surpris musiques et danses des indiens Aymara et Quechua. Rien à voir avec ce méli-mélo folklorique que les musiciens ambulants sud-américains nous font écouter actuellement.

A cette époque, les musiciens des deux groupes commencèrent à s’aventurer dans de nouvelles formes musicales. Mario Gutiérrez – leader du groupe Ruphay – composa "Les trois saisons" pour violoncelle, kena (flûte entaillée indienne) et guitare.

En 1988, il fonda avec Rupprecht Weerth (leader de Wayra Kuna) et Hannes Trittler le trio AKA PACHA. Après le décès de Mario, en 1994, Friedrich Hacheney rejoignit le trio, enrichissant ainsi la musique par sa maîtrise de la harpe paraguayenne. Contrairement à beaucoup d’occidentaux, qui empruntent des éléments folkloriques à des cultures diverses, Aka Pacha choisit pour base la tradition indienne.

Le mot AKA PACHA signifie en Aymara "à travers l’espace et le temps". Il décrit comme aucun autre, la musique du trio: rencontre et dialogue entre les cultures occidentale et indienne, non pas de façon fugitive, mais sincère, profonde et heureuse. Parfois douloureuse aussi.

   

Home ] Back/Zurück ] [ Musique ] Disque ] Critique allemand ] Contact ]